Le ratio de distribution ou payout ratio


La première chose à faire quand on investit dans les actions à dividendes croissants est de s’assurer que l’entreprises dans laquelle on investit sera capable de faire croître son dividende dans le futur. Pour cela, il faut procéder par étape, d’abord en s’assurant de sélectionner des entreprises qui ont su payer des dividendes pendant plusieurs années consécutives. Malheureusement ce critère n’est pas suffisant, une entreprise qui à distribué des dividendes dans le passé ne sera pas forcément capable de continuer de le faire dans le futur. Il faut donc utiliser un deuxième critère, le ratio de distribution nous informe sur la soutenabilité du dividende dans le futur. C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

C’est quoi le ratio de distribution ? Dans une entreprise, le ratio de distribution est la part du bénéfice alloué aux dividendes. On l’exprime normalement en pourcentage de la manière suivante : dividende par action / bénéfice par action = ratio de distribution. Un faible ratio de distribution est préférable à un haut ratio car l’entreprise aura une plus grande marge de manœuvre pour augmenter son dividende dans le futur. Une entreprise avec un ratio de distribution supérieur à 100% distribue plus en dividende que ce qu’elle génère en bénéfice, les probabilités pour que le dividende augmente dans le futur sont donc très faible voire inexistante.

Quel est le bon niveau du ratio de distribution ? Tout dépend de l’entreprise et du secteur sélectionné. De manière générale, les entreprises dont les cash-flows sont stables et prévisibles peuvent se permettre un ratio de distribution plus élevé et inversement, les entreprises moins prévisibles avec de plus fortes perspectives de croissances devraient nécessiter un ratio plus faible si vous comptez investir dedans. Personnellement, je préfère me concentré sur des entreprises sous-valorisés qui ont de faibles ratios de distributions (entre 30% et 60%) ce qui laisse de la marge a l’entreprise pour faire croître le dividende dans le futur.

creduit suisse

Pour finir, voici une étude réalisée par Crédit Suisse qui montre qu’entre 1990 et 2006, les entreprises qui ont procurés le rendement total le plus élevé étaient les entreprises qui ont un haut dividende et un ratio de distribution faible. Ce qui confirme ma stratégie d’investissement décrite plus haut.

A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s